En 2015, on ne bâcle pas les propositions commerciales ! Au contraire, on s’applique : une propale qui se transforme en vente est une propale bien rédigée, bien préparée et bien présentée. Je Prospecte vous offre toutes les clés pour envoyer une bonne proposition commerciale. En 10 commandements, c’est notre côté biblique.

1/ L’orthographe tu vérifieras

Si vous êtes une bille en orthographe et en grammaire, investissez quelques deniers dans un logiciel de correction. Vous gagnerez en crédibilité… et ne passerez pas pour un stagiaire de troisième.

2/ La présentation tu soigneras

Votre professionnalisme se verra d’abord au soin que vous apporterez au document remis au prospect. Mettez un peu de couleur (pas trop !), choisissez des polices de caractères classieuses (pas de Comic Sans MS donc) et mettez en avant titres et intertitres. Cela fera une bonne base.

3/ Le message tu personnaliseras

Une bonne propale ne s’adresse qu’à un seul prospect. Si vous êtes un adepte du copier/coller de plaquette commerciale, think again. Votre futur client doit sentir que vous n’avez pensé qu’à lui en la rédigeant. Ce n’est pas à lui de faire le lien entre ses besoins et vos points forts.

4/ De contextualiser tu n’oublieras pas

En introduction, rappelez le contexte de la rencontre avec votre prospect et ses objectifs. Cela l’aidera à intégrer que décidément, vous êtes le seul à pouvoir répondre à ses problématiques.

5/ Un résumé de l’offre tu n’omettras pas

D’un coup d’œil, le prospect doit voir les éléments principaux de votre offre. Ce « résumé » doit lui permettre de comparer les différentes propales reçues. Appliquez-vous !

6/ Ta crédibilité tu démontreras

Une proposition commerciale ne se résume pas à une description de l’offre. Il faut également décrire votre société, ses forces et ses réussites passées. Donnez des exemples d’entreprises qui ont fait appel à vos services et qui ne l’ont pas regretté !

7/ Le prospect tu valoriseras

Vous ne devez pas être le seul « champion » de votre propale. Votre client aussi est, dans son domaine, le meilleur. Il présente d’incroyables réussites, et un potentiel de développement indéniable. Cela doit se lire un peu partout. Et comme les meilleurs rencontrent les meilleurs… vous ne pouvez pas ne pas bosser ensemble. Simple comme bonjour.

8/ Tes prix tu détailleras

Vous n’avez pas fixé vos tarifs au hasard, cela va sans dire. Cela doit se ressentir. N’arrondissez pas, ça ferait un peu marchand de tapis : 1 436,54 euros, c’est 1 436,54 euros et pas 1 437. Et encore moins 1 435.

9/ Ce qui fait ta force tu mettras en avant

Les tarifs évoqués précédemment sont plus élevés que la concurrence ? Expliquez pourquoi : parlez services associés, années d’expérience… bref, mettez en avant votre valeur ajoutée, ce qui fait que votre offre va aller au-delà de la simple résolution des problèmes du prospect.

10/ L’offre tu remettras en main propre

Votre propale est carrée, belle, soignée, percutante ? Donnez-la « en vrai » à votre prospect. Cela vous donnera l’occasion de capter ses réactions et d’ajouter quelques arguments bien sentis. Le dernier coup de collier, en quelque sorte.

Crédit photo : Pixabay / PublicDomainPictures