« Décidément, comment faisaient les commerciaux pour prospecter avant Internet ? » Vous ne vous posez pas encore la question ? Bienvenue au XXIe siècle : Je Prospecte va vous donner toutes les bonnes raisons de vous demander si c’était « vraiment mieux » avant l’arobase et la fibre optique !

La base : les réseaux sociaux

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, il est possible de trouver sur Internet une masse considérable d’informations très utiles pour débusquer de nouveaux prospects. Sur LinkedIn, tout d’abord. Car le numéro 1 des réseaux sociaux professionnels compte plus de 150 millions de membres à travers le monde ! Il vous permettra de cibler efficacement les décisionnaires des entreprises que vous visez. Une rapide enquête vous offrira une représentation concrète des personnes à contacter et de leurs parcours respectifs. En vous positionnant comme expert dans votre secteur, vous pourrez également entrer en contact avec de futurs clients : LinkedIn est un « pied dans la porte » virtuel de qualité !
Facebook et Twitter, réseaux sociaux généralistes, ne sont pas en reste. De par les liens et les éléments partagés, ces sites vous permettront d’identifier les problématiques de vos prospects. Et donc de vous positionner efficacement en vecteur de solution !

L’outil : le mail

Sur Internet, la prospection passe aussi par le mail. Il est possible de distinguer deux façons de faire :
– La campagne d’e-mailing. En envoyant un e-mail incitant à découvrir une offre à une liste de prospects, vous pourrez savoir qui parmi ces derniers ont ouvert votre message et ont cliqué sur le call-to-action (CTA) final. Idéal pour déterminer qui, dans votre fichier, est réellement intéressé !
– Le nurturing marketing. Cette technique de « mise en couveuse » des prospects permet d’entretenir et de renforcer une relation marketing qui n’est pas encore arrivée à maturité. Pour parler plus clairement, grâce à quelques e-mails savamment étudiés, envoyés régulièrement, vous resterez dans l’esprit de vos prospects, aiguiserez leur curiosité et… les amènerez à vous signer un (gros) contrat !

L’arme : le contenu

En BtoB plus qu’ailleurs, on ne vient pas sur un site web par hasard. Il peut ainsi être extrêmement avantageux de vous positionner en tant qu’expert de votre secteur sur Internet, et de prospecter de façon indirecte.
Comment faire ? Eh bien, cela peut passer par un blog ou un site « classique », mis à jour régulièrement. Le top pour générer des leads qualifiés ? L’échange d’une information à valeur ajoutée (comme un livre blanc par exemple) contre des coordonnées ! Disposer d’un espace en ligne hébergeant du nouveau contenu à intervalle régulier vous permettra également d’améliorer votre référencement naturel. Un bonus qui ne se refuse pas !
On estime que le ROI de telles techniques peut monter à 50 %. Oui, vous avez bien lu : une personne sur deux qui laisse ses coordonnées dans un formulaire est un lead de qualité. Alors, à vos contenus !

Utilisé de la bonne façon, Internet peut être un allié de grande qualité pour la prospection. Il vous permettra de vous faire connaître, de contacter les bonnes personnes, de générer des leads qualifiés et de vous positionner en expert absolu. Autant de bonnes raisons de faire travailler sa souris !

 

Crédit photo : Pixabay / Szmiki95