Vous avez déjà entendu parler d’inbound marketing ? Cette stratégie commerciale consiste à faire venir le client à soi plutôt que d’aller le chercher. Une révolution en matière de prospection, dont l’efficacité est incontestable.

Qu’est-ce que l’inbound marketing ?

L’inbound marketing, c’est l’inverse de l’outbound marketing — mais ça, vous auriez pu le deviner —, le marketing à l’ancienne. Rappelons que ce dernier consiste à aller chercher les clients parmi une masse de prospects plus ou moins intéressés par vos offres ou vos produits. Les outils des commerciaux sont alors très classiques : publicité dans les médias, opérations promotionnelles, achats d’encarts, prospection téléphonique… Bref, il s’agit avant tout de ratisser très (trop ?) large.
L’inbound consiste à attirer une audience intéressée par ce que vous vendez. Il s’agit de générer des leads qualifiés, c’est-à-dire de faire venir des consommateurs qui ne sont pas encore des prospects, mais qui peuvent le devenir. L’inbound repose sur la création de contenu — que viendront chercher vos futurs clients, par exemple grâce à une recherche Google — et sur le développement de communautés sur les réseaux sociaux.

Un plus pour l’efficacité de la prospection

Concrètement, qu’est-ce que ça change dans la prospection ? Eh bien, l’inbound marketing permet de ne viser qu’une tranche de la population en recherche de, en attente de ou concernée par, ce que votre entreprise peut lui apporter.
Trois indicateurs principaux vous permettront de savoir si votre stratégie d’inbound marketing est efficace :
– le niveau de trafic vers votre site ou votre blog, sur lequel vous diffusez vos contenus ;
– les répercussions sur les réseaux sociaux (nombre de fans sur Facebook, de followers sur Twitter…) ;
– la quantité de leads générés, via les formulaires de contacts à remplir sur votre site, les formulaires de téléchargement, les CTA en fin d’article…
Par ailleurs, voilà bien un point qui différencie l’inbound marketing de son pendant outbound : il est bidirectionnel. C’est-à-dire qu’il s’appuie sur un véritable échange entre l’entreprise et le consommateur. Sa diffusion sur les réseaux sociaux entretient sa viralité. Il incite certes les prospects à « prendre le pouvoir », à initier le dialogue, mais il n’en est pas moins efficace puisque de fait, une cible qui laisse ses coordonnées présente plus de chances d’être « changée » en client qu’une autre !

Un investissement

Aujourd’hui, les prospects sont lassés des messages publicitaires et des sollicitations non désirées. Pour les commerciaux, l’inbound permet de justifier la prise de contact par un intérêt commun. Et ce d’autant que les résultats de l’inbound marketing s’améliorent au fur et à mesure du temps. On peut donc considérer qu’il s’agit plus d’un investissement qu’une dépense… aux effets bénéfiques non seulement sur l’activité commerciale, mais aussi sur l’audience et le référencement naturel !

 

Et vous, avez-vous adopté une stratégie d’inbound marketing dans votre entreprise ? Racontez votre expérience dans les commentaires !

Crédit photo : JeProspecte