Désolés, amis anglophobes : nous allons encore parler un peu anglais ! Aujourd’hui au menu, le social selling. Une nouvelle tendance, comme son nom l’indique, liée entre autre à l’utilisation par les commerciaux des réseaux sociaux. Un must, pour vendre en 2015.

Vous avez dit social selling ?

Le social selling n’est pas une simple utilisation commerciale des réseaux sociaux pour communiquer sur une offre ou un produit. Il s’agit d’une démarche d’écoute et d’engagement des prospects (et des clients) dans un processus d’accompagnement vers l’achat. Il consiste tout d’abord à trouver les clients là où ils se trouvent, à s’adapter à leurs besoins et à engager un dialogue qualifié et générateur de leads. C’est une petite révolution dans le monde du commerce : avec le social selling, la vente se fait parce que les prospects ont envie de travailler avec un professionnel qui a su mettre en avant son image, sa valeur et ses compétences, avant son produit.

L’inbound en première étape

Le social selling commence bien souvent par une démarche d’inbound marketing. C’est-à-dire qu’avant de vous mettre à la recherche des prospects, il vous faudra… être présent là où ils se trouvent (et vous cherchent eux-mêmes). SEO, blogs, réseaux sociaux… commencez donc par construire une présence efficace sur internet !

LinkedIn et Viadeo, mais pas seulement

Concrètement, pour faire du social selling, il vous faudra disposer de comptes LinkedIn et Viadeo, les réseaux sociaux professionnels les plus développés et connus au monde. Mettez à jour votre profil, en privilégiant un message humain plutôt qu’une baseline institutionnelle. Considérez votre espace sur ces sites comme un mini-profil, un résumé de ce qui fait votre compétence et vos forces. Dialoguez le plus possible, via les commentaires et la participation à des forums. Valorisez vos réussites. À terme, les prospects vous contacteront et répondront à vos sollicitations !
N’en oubliez pas pour autant Facebook et Twitter : suivez vos clients et surveillez ce qu’ils disent. Participez aux discussions, sans envoyer une masse d’informations commerciales puisque le social selling ne repose pas sur cela. Enfin, soyez présents sur les blogs de vos prospects. Encore une fois, valorisez un savoir-faire plus qu’une offre commerciale !

Et vous, vous connaissez le social selling ? Vous êtes présents sur les réseaux sociaux ? Parlez-nous de votre expérience dans les commentaires !

 

Crédit photo : Pixabay / kropekk_pl