Peut-on vraiment trouver des clients sur Facebook, ce réseau social où s’échangent surtout des photos de chats et de nourriture ? Oui, à condition de savoir s’y prendre ! Jeprospecte.com vous donne les clés pour débusquer des prospects sur ce réseau social incontournable.

Facebook est aujourd’hui et de trèèèèèèès loin, le réseau social le plus populaire au monde. En France, il compte environ 28 millions d’utilisateurs, dont 20 millions d’utilisateurs quotidiens. La marque Facebook est connue par 90 % des usagers d’Internet. La consultation du newsfeed (ou fil d’actualités), c’est 40 % du temps passé sur le réseau social. Chaque minute, 1,8 million de likes sont distribués dans le monde. Ça donne le tournis, n’est-ce pas ? Ça ouvre aussi de belles possibilités commerciales !

Trouver des clients sur Facebook, c’est un peu jouer à “Où est Charlie”. Vous savez, ce livre où, sur chaque double-page s’agglutinent des dizaines de personnages minuscules, quand vous n’en cherchez qu’un, portant un pull rayé blanc et rouge, un bonnet et des lunettes rondes… Le prospect est là, il attend d’être trouvé, mais il faut d’abord faire le tri.

N’hésitez donc pas à vous créer un profil Facebook professionnel. Vous pouvez y ajouter vos contacts professionnels en scannant, via l’algorithme de Facebook, ceux qui sont enregistrés dans vos comptes mails. Ajoutez une photo sérieuse et remplissez votre profil ! Indiquez votre profession, votre employeur, vos coordonnées. Pas de bla-bla, de l’efficacité. Si vos prospects veulent faire le premier pas, ils doivent pouvoir vous atteindre facilement !

Même en B2B, vous vous adressez à des êtres humains. Pour ne pas les lasser ou leur donner l’impression d’être un robot, respectez la règle des trois tiers : un tiers de pro (des produits, des communiqués de presse…), un tiers de perso (mais pas trop intime non plus), un tiers de liens (plus ou moins en rapport avec votre activité, mais toujours sérieux).

Il pourrait également être judicieux de créer une page Facebook pour vos produits ou votre entreprise. Les deux règles principales à respecter :

– Soigner le design
Votre photo de profil doit être lisible, même en miniature. Alors, pas (ou peu) de texte. L’image de couverture doit être pensée indépendamment de celle de profil. Là encore, on limite la place des lettres : elles ne doivent pas occuper plus de 20 % de la couverture, sous peine de voir votre photo refusée par Facebook. Pour votre description, faites court et insérez un lien vers votre site ou votre plaquette. Cela peut paraître évident, mais de nombreuses sociétés l’oublient. Pourtant, c’est une grande source de clics !

– Partager, partager et partager encore
La plupart de vos fans ne reviendront jamais sur votre page après l’avoir aimée. C’est dur, mais c’est comme ça. Séchez vos larmes : en partageant des liens, des statuts, des photos ou des vidéos, vous apparaîtrez dans leur fil d’actualités. Postez entre 1 et 4 statuts par jour en rapport avec votre thématique. Ajoutez des “call to action” pour augmenter les interactions (partages, likes, commentaires), du type “et vous, qu’en pensez-vous ?” ou “Aimez si vous êtes d’accord”.

Et la publicité dans tout ça ? Est-il judicieux de payer pour que vos statuts soient vus ? En clair, est-ce que ça paie de payer ? La réponse tient en un mot : oui ! Facebook Ads permet de cibler des prospects en fonction de leur âge, leur sexe, leur situation géographique, leurs centres d’intérêt et même du système d’exploitation de leur ordinateur ou téléphone portable ! La publicité ciblée offre donc un vivier considérable de prospects potentiels.

Comment convertir ces interactions en prospects, puis en ventes ? LA question qui vous brûle les lèvres. Faites votre possible pour récupérer les adresses mails et/ou numéros de téléphone de vos fans. Par exemple en créant des applications au sein de votre page, qui incitent à une inscription : concours, newsletter… Toujours sur votre fanpage, n’oubliez pas de créer un onglet “formulaire de contact” !

Surveillez également vos contacts, analysez la façon dont ils réagissent à vos posts, ce qu’ils partagent eux-mêmes. Vous y trouverez des indices sur leurs besoins ; c’est donc une source de prospects quasi infinie. N’hésitez pas à faire le premier pas via un message privé. Ils sont moins intrusifs qu’un appel téléphonique puisque la personne contactée peut répondre quand elle le souhaite. De plus, l’ajout de la fonction “vu à X heures” par Facebook en 2013 incite davantage les utilisateurs à répondre lorsqu’ils sont contactés. Profitez de l’aubaine et de ce pied dans la porte virtuel !

Source de l’image à la Une : Flickr (Sean MacEntee)